Le vampire Lift ou PRP


Connaissez-vous le secret de l’éternelle jeunesse ? A priori non, comme tout le monde.
Toutefois, une nouvelle tendance dans l’univers de la médecine esthétique est en train d’apporter un semblant de solution afin de lutter efficacement contre le vieillissement cutané. Son nom ? Le Vampire Lift.

Comme l’explique le chirurgien Antoine Alliez dans son blog, le Vampire Lift consiste à faire des injections de PRP (Plasma Riche en Plaquettes) dans le visage afin de freiner les effets du temps. On dit qu’il est à visée anti-âge. Le PRP est l’une des thérapies cellulaires autologues (comme le lipofilling) qui mettent le plus souvent d’accord les professionnels du domaine et les patientes.

Qu’est ce qui se cache derrière ce terme ?

Comme son nom l’indique le PRP (Plasma Riche en Plaquettes) est un plasma qui a été extrait d’unsang riche en plaquettes. Il est effectivement désormais possible de dissocier les globules rouges et blancs et les plaquettes sanguines. Les plaquettes sanguines sont des cellules dépourvues de noyau qui contiennent des facteurs de croissance, sont très riches en vitamines, sels minéraux, protéines et qui une fois injectées dans le derme, stimulent et relancent la synthèse de collagène et d’élastine. Elles sont donc injectées dans les tissus grâce à une petite seringue pour favoriser la cicatrisation et le rajeunissement tissulaire et pour stimuler les mécanismes naturels de régénération de la peau.
Le PRP est aussi utilisé pour traiter l’arthrose, la tendinite…

Vous vous posez sûrement des questions quant à la provenance du sang à passer à la centrifugeuse. Sachez donc que pour garantir 100 % de biocompatibilité, ce sang provient du corps de la patiente (on parle de produit autologue). Le PRP issu de ce sang est riche en cellules régénératives et ses effets sont à la fois immédiats et continus.

Le Vampire Lift et autres indications esthétiques des injections de PRP

Comme pour le Botox, les injections de PRP ont été utilisé dans d’autres domaines médicaux avant d’imaginer l’utilisation en médecine esthétique.Ainsi le PRP avait déjà fait ses preuves dans d’autres domaines tels que la médecine du sport ou en milieu hospitalier avant d’être récemment introduit en médecine esthétique.

L’effet anti-âge des injections de PRP

Ce sont les indications des injections de PRP en médecine esthétique qui ont fait connaître ce produit au grand public.Kim Kardashian a posté sur Instagram il y a quelques années une photo d’elle après une séance d’injection de PRP, le visage recouvert de sang, avec en légende le hashtag Vampire Lift. Elle a ainsi donné naissance à un terme marketing. Depuis, de plus en plus de stars vantent les mérites de l’action anti-âge du « Vampire Lift ». Il est important de noter que les injections de PRP ne sont pas de la chirurgie esthétique, donc un lifting. Ici il n’y a pas d’incision et encore moins d’opération chirurgicale.

S’agissant d’anti-âge, les injections sont préférées à la chirurgie à cause de leur action préventive et correctrice. Le produit autologue doit être injecté par le médecin dans le derme. A cet effet il a plusieurs fonctions à savoir : lisser les ridules, atténuer une peau fripée, offrir une meilleure qualité de peau en réduisant les boutons et les impuretés et donner un coup d’éclat.

Pour reculer les effets du temps, les injections de PRP sont indiquées dans le traitement du visage, du cou, du décolleté et du dos des mains.

Le Vampire lift est une méthode préventive très intéressantes pour booster l’éclat de la peau et retarder les effets du vieillissement même après 45 ans. Il est justement utilisé pour ce côté éclat qui ravive le teint et apporte un coup de fouet à la peau quelque soit votre âge.

Comment se déroule la séance

La séance d’injection du PRP se déroule en trois temps. Au cours de la première, une infirmière se charge de prélever votre sang pour ensuite la centrifuger afin de séparer les plaquettes des globules blancs et rouges. La seconde étape consiste en l’injection dans votre derme par le médecin de petites quantités de PRP à l’aide d’une petite aiguille. Ce dernier peut utiliser une crème anesthésiante au besoin.

Pour un meilleur effet le docteur Alliez conseille deux séances espacées de 6 à 8 semaines, puis une séance annuelle. L’idéal serait même de refaire deux séances annuelles pour booster les effets tous les 3 ou 4 ans toujours selon le spécialiste.

Le PRP : un moyen de lutte contre la chute de cheveux

Outre le visage le cou et le décolleté les injections de PRP sont également utilisé dans la repousse des cheveux. Elles permettent de stimuler les cellules dans une phase de croissance continue

Le PRP :  un effet cicatrisant

Les injections de PRP sont aussi utilisées dans le traitement de plaies, notamment chez les grands brulés, pour leur effet cicatrisant.

Les nombreuxavantages du PRP

Le PRP étant un produit autologue, doncil n’y a presque aucun risque de rejet ou d’allergies. De plus les suites de l’interventions sont très légères, ce qui permet au patient de retrouver une activité normale très rapidement après la séance.
Le fait de ne pas avoir de « corps étrangers » à introduire lors des interventions est bien évidement l’un des critères principaux du succès du Vampire lift, en plus de son efficacité vantée un peu partout sur les réseaux sociaux et blogs d’utilisatrices.

 

Les limites des injections de PRP

Les injections de PRP n’ont pas beaucoup de contre-indications mais toutefois les injections ne doivent pas être faite sur des patients souffrant de maladies auto-immunes et sur ceux sous coagulants.

Un autre inconvénient de ce traitement est le coût qui peut constituer un frein. Car ces injections sont un peu plus chères que les autresproduits de comblement. Il faut compter environ 600 à 900 € pour les injections de PPR. La différence de coût s’explique par des techniques différentes et par le besoin de prélever le plasma chez le patient.

Mais la beauté a-t-elle un prix ?