La graisse à traire : que faut-il savoir ?

graisse_a_traire

Plage ensoleillée en vacances ? C’est le moment idéal pour se bronzer. Les amateurs de cette pratique font usage de la graisse à traire comme crème solaire. Au vu de son expansion, il convient de mieux se renseigner sur le produit. Voici tout ce qu’il faut savoir sur le produit en question.

La graisse à traire : de quoi s’agit-il ?

La graisse à traire est destinée aux vaches. La pommade stérilisée composée d’huiles de natures diverses était au départ utilisée par les éleveurs. Pour la traite des vaches et afin de se protéger de l’humidité, les bergers étaient les premiers à adopter le produit.

Aujourd’hui, la vaseline n’est plus utilisée uniquement pour empêcher la survenue des gerçures. Elle s’est imposée en cosmétique comme un véritable accélérateur de bronzage. Consultez ce site pour plus d’informations sur la graisse à traire.

De quoi est fait le produit ?

Résistant à l’eau, le produit hydratant est composé d’huiles diverses telles l’huile végétale et celle de coco. La paraffine rajoutée au mélange favorise l’obtention de l’effet « épais ». Parfois, le produit est-il aussi enrichi grâce à l’ajout de la vitamine E, enfin, le monoï servant d’élément surajouté est à l’origine de l’odeur agréable souvent connue au cosmétique.

Quels sont les bienfaits de la graisse à traire ?

C’est un excellent allié de la peau. Le principal usage qu’on connait à l’hydratant est celui du bronzage. S’il facilite l’obtention d’une peau bronzée, il n’en demeure pas moins que le produit possède d’autres utilités. Nous partageons des conseils naturels ici à propos. Afin de protéger et de rende lisses les cheveux, vous pouvez recourir à la graisse à traire. Aussi, peut-elle servir au traitement des mains desséchées et à la protection contre le froid. De même, si vous avez des vergetures et désirez-vous en débarrasser, c’est le cosmétique idéal. Par ailleurs, en période de sécheresse, de la graisse à traire appliquée aux lèvres favorise le retour à la douceur.

Accélérateur de bronzage ou accélérateur de cancer ?

Depuis quelques années, des études ont été effectuées sur la graisse. Celles-ci ont permis de révéler son effet loupe. Cet article cosmétique ne protège pas contre les effets des rayons ultraviolets. La couche formée en épaisseur sur l’épiderme après l’application du bronzeur n’est pas protectrice. Il faut donc se méfier des entreprises qui énoncent un indice de protection. De nombreux dégâts peuvent survenir quand la solution est utilisée de façon excessive. Vieillissement rapide, apparition de cloque, de mélanome ou même le cancer : tels sont les grands risques auxquels s’exposent les utilisateurs.